LA COMPAGNIE

Dérive:

1. déviation d’un navire par rapport à sa route

2. dispositif qui empêche un navire de dériver.

La compagnie La Dérive, ce sont des humains et des objets qui racontent des mythes, des fictions, des histoires.

Les créations interdisciplinaires de la troupe de l’arc jurassien prennent la forme de spectacles, de déambulations, d’actions de médiation ou d’animation théâtrales. Fondée au début des années nonante par le metteur en scène Germain Meyer, La Dérive est dirigée depuis 2017 par Nicolas Joray.

La compagnie à géométrie variable dérive entre le théâtre d’acteurs, de marionnettes et d’objets. Elle dérive entre les cantons du Jura, de Berne et de Neuchâtel. Elle dérive entre la création de spectacles et l’animation théâtrale. Elle dérive entre le théâtre professionnel, semi-professionnel et amateur. Elle dérive entre l’adaptation, le montage et la création. Elle dérive entre le théâtre contemporain et les sources du théâtre européen. Elle dérive entre les pratiques artistiques et l’action culturelle. Elle dérive entre les auteurs régionaux et le répertoire universel.

Bref, la compagnie La Dérive dérive. Ce qui ne veut pas dire qu’elle n’arrive jamais à bon port !

Nicolas Joray

Nicolas Joray

Après une maturité en option théâtre au lycée de Porrentruy, Nicolas Joray étudie l’anthropologie et la dramaturgie à l’université de Neuchâtel. Son mémoire de master porte sur le théâtre d’objets. Il se forme à ce courant en suivant des stages avec le Théâtre de Cuisine et Agnès Limbos et en devenant assistant à la mise en scène pour une création du Vélo Théâtre, dans le sud de la France.

Il est impliqué dans des projets qui mêlent l’artistique et le social sur plusieurs fronts. Avec l’association La Marmite à Genève, il anime des parcours artistiques avec des jeunes adultes en décrochage socio-professionnel et des personnes âgées. Avec L’Atelier 6/15 à Bienne, il donne des cours de théâtre pour enfants. Il est membre du comité et responsable de la commission action culturelle du fOrum culture et correspondant « arts de la scène » pour plusieurs quotidiens suisses romands.

Il est titulaire d’un certificat d’études avancées en animation et médiation théâtrales à La Manufacture (Haute école romande des arts de la scène).

Il dirige la compagnie La Dérive depuis 2017.

Germain Meyer

Germain Meyer

Fondateur et metteur en scène

Né dans le Jura. Après un doctorat en études théâtrales à Paris, il part pour le Mexique où il travaille durant douze ans comme metteur en scène avec les paysans et les indigènes mexicains, responsable d’animation et de formation en milieu rural à la Direction des Cultures Populaires à Mexico. Il met en scène plus d’une trentaine de créations collectives basées sur la problématique socio-politique ainsi que sur les sources mythiques et culturelles de diverses régions du Mexique.

De retour en Suisse, il monte divers spectacles professionnels à Genève et Neuchâtel (Strindberg, Corman, Goldoni, Dahl). Dans le Jura, il lance la Coordination Théâtre où il développe, durant vingt ans, des programmes d’animation, de formation, de création et de diffusion théâtrale (Walser, Yendt). Il crée la compagnie La Dérive (Nizon, Pagnard, Sotola, Gogol) et est à l’origine de la maturité artistique théâtre au lycée cantonal de Porrentruy (Shakespeare, Genet, Weiss, Jarry).

Actif dans différentes institutions culturelles, il met en scène des opéras (Pergolese, Purcell, Mozart) tout autant que des spectacles avec des troupes amateurs ou des créations jeune public.

Germain Meyer a dirigé la compagnie La Dérive jusqu’en 2017. Il est lauréat du Prix des Arts, des Lettres et des Sciences de la République et Canton du Jura en 2006, du Prix de la médiation culturelle du Canton de Berne en 2011 et du Prix suisse du théâtre en 2016.

Image: Gneborg